Dîtes STOP au harcèlement par téléphone !

Vous subissez un harcèlement téléphonique de la part du numéro +33241245847 ?

Vous en avez marre que le 02 41 24 58 47 vous appelle et vous souhaitez mettre un terme à ce harcèlement téléphonique ! Ne soyez plus la victime, signalez le numéro de téléphone 0241245847 comme étant du harcèlement téléphonique, et grâce à votre signalement, aidez les autres internautes à s'en protéger

Le numéro 02 41 24 58 47 est fourni par Orange

Zone géographique
Région Nord-Ouest (+ La Réunion, Mayotte)
Département(s)
Maine-et-Loire
Ville(s)
Angers
Opérateur
Orange
Signalement(s)
5 signalements de harcèlement

Découvrez qui se cache derrière le numéro 02-41-24-58-47


Notre service d'annuaire inversé est une solution rapide et efficace pour savoir qui vous appelle : si les informations de votre correspondant ne sont pas présentes dans notre annuaire gratuit, nous vous offrons la possibilité de consulter l'annuaire universel en appelant notre service de renseignements téléphoniques.

Vous êtes victime de harcèlement du +33241245847 ? Signalez ce numéro !

5 témoignages de victimes de harcèlement téléphonique de la part du numéro 02 41 24 58 47

  1. Le numéro de téléphone 02 41 24 58 47 a été signalé comme étant du harcèlement le 08-12-2017 à 18h34
    Ce numéro appel 2 à 3 fois par semaine. Soit disant EDF et que l on bénéficie d une réduction tarifaire. Ils veulent prendre RDV et je raccroche.
  2. Le numéro de téléphone 02 41 24 58 47 a été signalé comme étant du harcèlement le 04-12-2017 à 12h03
    ce numéro appelle et personne ne répond si on décroche, si on essaye de les appeler j'ai le message " ce n° ne peut être obtenu " idem pour le numéro 01 41 46 09 18
  3. Le numéro de téléphone 02 41 24 58 47 a été signalé comme étant du harcèlement le 04-12-2017 à 11h21
    appel et personne
  4. Le numéro de téléphone 02 41 24 58 47 a été signalé comme étant du harcèlement le 01-12-2017 à 13h00
    APPEL JAMAIS PERSONNE
  5. Le numéro de téléphone 02 41 24 58 47 a été signalé comme étant du harcèlement le 30-11-2017 à 12h36
    raccroche sans rien dire